Ces gens du Moyen Âge by Robert. Fossier

By Robert. Fossier

    Ce livre n’est pas un survol de los angeles société médiévale, de son économie ou de sa tradition mais l’histoire des gens de peu, gens ordinaires qui ont pour souci l. a. pluie ou le chien, le contenu de leur écuelle ou les propos de los angeles voisine, le soulier qui les blesse ou l. a. partie de ballon ; Dieu, enfin, qui sait et voit tout. Ces gens du Moyen Âge, dont on ne parle jamais parce qu’ils ne parlent pas, et dont les peines et les joies sont toujours les nôtres.
    Ce livre charisma atteint son yet s’il parvient à jeter bas tous les poncifs, les a priori, les rabâchages et les erreurs dont se cost le mot « moyenâgeux », où l’on condense tout ce qui relève de l’infamie, de los angeles violence, de l’anarchie ou de l’inculture. Peut-être est-il enfin le second d’approcher le « commun » des temps médiévaux en restituant à ces hommes et à ces femmes leur vrai visage.

    Robert Fossier, professeur émérite à los angeles Sorbonne (Paris I), est un médiéviste reconnu. Parmi ses nombreux ouvrages, il a publié en « Pluriel » Le Travail au Moyen Âge.

===== desk des matières

Avant-propos

Première partie — L’homme et le monde

1. L’homme nu

    Une créature fragile
        Un être disgracié
        Assez content material de lui-même
        Mais voit-il des nuances cependant ?

    Mais une créature menacée
        Se connaît-il vraiment ?
        Contre l’homme, des assauts « anormaux »
        La maladie qui guette
        La mort noire
        Peut-on compter ces hommes ?

2. Les âges de los angeles vie

    De l’enfant à l’homme
        En attendant l’enfant
        L’enfant est arrivé
        Les « enfances »
        L’enfant au milieu des siens

    L’homme en son privé
        Le temps qui passe
        Le corps qu’il faut nourrir
        Le goût qu’il faut former
        Le corps qu’il faut orner

    L’homme, l. a. femme et les autres
        Les deux sexes face à face
        Les affaires du sexe
        Vivre à feu et à pot
        Les chaînes du mariage
        Et ses serrures
        Les parents
        Et l. a. « parenté »

    Le cadre de l’effort
        La maison
        Et ce que l’on y trouve
        L’homme est fait pour le travail
        Mais quel travail ?
        Et l’outil ?

    Fin de vie
        Les vieillards
        Le « passage »
        Après l. a. mort

3. l. a. nature

    Le temps qu’il fait
        Les lumières du paléo-environnement
        Qu’ont-ils vu ou senti ?

    Le feu et l’eau
        Le feu, symbole de l. a. vie et de l. a. mort
        L’eau, salvatrice et bienfaisante
        La mer, terrible et tentatrice

    Les produits de los angeles terre
        Maîtriser le sol
        Faire rendre los angeles terre
        L’herbe et los angeles vigne

    L’arbre et los angeles forêt
        La forêt, écrasante et sacrée
        La forêt, nécessaire et nourricière
        Et les gens de los angeles forêt ?

4. Et les bêtes ?

    L’homme face à los angeles bête
        La peur et le dégoût
        Le admire et l’affection

    Connaître et comprendre
        Que sont les bêtes ?
        Pénétrer ce monde

    Utiliser et détruire
        Les providers de los angeles bête
        Tuer est le propre de l’homme
        Un bilan contrasté

Deuxième partie — L’homme en lui-même

1. L’homme et l’autre

    Vivre en groupe
        Pourquoi se rassembler ?
        Comment se rassembler ?
        Où se rassembler ?
        Rire et jouer

    Précautions et déviations
        L’Ordre et les « ordres »
        La Paix et l’honneur
        La Loi et le Pouvoir
        Les bavures
        Et les gens d’ailleurs

2. los angeles connaissance

    L’inné
        La mémoire
        L’imaginaire
        La mesure

    L’acquis
        Le geste, l’image, los angeles parole
        Et l’écrit
        Qu’apprendre ?
        Et où ?

    L’expression
        Qui écrit et quoi ?
        Pour qui et pourquoi écrit-on ?
        La half de l’artiste

3. Et l’âme

    Le Bien et le Mal
        Fin du dualisme
        La vertu et l. a. tentation
        Le péché et le pardon

    La Foi et Salut
        Le dogme et les rites de l. a. foi chrétienne médiévale
        L’Église
        L’Au-delà

Conclusion

Table des matières

Show description

Read or Download Ces gens du Moyen Âge PDF

Best history_2 books

Outline Of English History: First Period B.C. 55 To A.D. 1603

This scarce antiquarian publication is integrated in our designated Legacy Reprint sequence. within the curiosity of making a extra broad choice of infrequent old e-book reprints, we have now selected to breed this identify although it may well have occasional imperfections reminiscent of lacking and blurred pages, lacking textual content, terrible images, markings, darkish backgrounds and different copy matters past our keep watch over.

Additional resources for Ces gens du Moyen Âge

Example text

En revanche, la grippe, d’origine virale, et que distinguent la toux, la céphalée et le caractère particulièrement aigu de la contagion, est mal individualisée : on a bien noté des passages redoutables dès 972, deux ou trois autres au XIIe siècle, davantage au XIVe ; mais rien qui montre qu’on ait su la distinguer d’une fièvre « classique », si ce n’est les crises de toux du « catarrhe ». Encore la « hoquette », dont se plaint le Bourgeois de Paris vers 1420 parce qu’elle interrompt les sermons, est-elle plutôt la coqueluche.

A lire ces propos qu’il jugerait provocants, le lecteur s’anime peut-être de quelque courroux ; mais la gêne qu’il ressentirait alors illustrerait à merveille mon discours. Cette réticence, en effet, montrerait qu’il ne parvient pas à se déprendre de l’idée de fond qui soutient sa réflexion : l’homme est un être d’exception, parce qu’il a été voulu par l’Esprit divin ou, si l’on rejette ce postulat commode, parce qu’il est un animal doué de qualités supérieures. Pourtant, qui ne voit que sa vie est sans cesse menacée par le liquide, le végétal, l’animal qui l’assiègent, qu’elle est un combat incessant pour ne pas périr, et que peut-être, dans la longue, très longue histoire de notre planète, son passage ne marquera pas plus que ne le fît celui des cœlacanthes ou des dinosaures, voici des centaines de millions d’années.

Malheureusement, ce nombre nous l’ignorons, ou plutôt nos données sont menues, éparpillées, discutables et tardives ; au moins avant le XVe siècle, elles défient toute certitude.

Download PDF sample

Rated 4.14 of 5 – based on 12 votes